Contribution à l’histoire des chantiers navals de Sète

Origine du projet

C’est en 2002, pendant les négociations avec le Service Maritime et de Navigation du Languedoc Roussillon (SMNLR) pour prolonger l’A.O.T. de 5 ans à 10 ans, que Monsieur Jacquelin (DRAC LR) nous a conseillé de mener des recherches sur l’histoire des chantiers navals de Sète (recensement, localisation, métiers, scènes de la vie quotidienne, …) depuis le XVIIIème siècle.
Ceci afin de mettre en valeur l’intérêt patrimonial et culturel de la sauvegarde du dernier chantier naval traditionnel sétois. Nous avons mené cette étude, entre adhérents non spécialistes mais curieux … Heureusement, nous étions guidés par un couple expérimenté : Hervé Le Blanche et sa femme, historiens passionnés, auteur de « HISTOIRE(S) de Sète et des Sétois » (éditions NPL).

Les premières recherches « Contribution à l’histoire des chantiers navals de Sète » ont permis de mettre en évidence que les lieux d’installation des chantiers navals de construction et réparation des petits métiers ont été multiples et divers depuis la fin du XVIIème. Installés sur toute la commune de Sète, un axe principal de localisation de ces chantiers s’est tout de même dessiné au travers de la ville, du môle Saint Louis aux quartiers des pointes, en suivant le canal royal.

Contribution à l’histoire des chantiers navals de Sète

Cette contribution à l’histoire des chantiers navals de Sète est menée par un groupe de quatre personnes de l’association Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau pendant l’année 2002.
L’initiative de cette étude a plusieurs raisons, la principale étant l’objet même de l’association : la sauvegarde et la transmission du patrimoine maritime méditerranéen, mais l’élément déclencheur qui motive actuellement cette contribution est la reprise prochaine par l’association du chantier naval de la plagette, le chantier « Nanou », dernier chantier naval traditionnel de Sète.
L’intérêt qu’une association culturelle peut porter à ce type projet ne peut être crédible qu’à la suite de recherches historiques, sociales et économiques sur l’histoire des chantiers navals de cette ville.

Le résultat des premières recherches a permis de réaliser une exposition lors de la manifestation de Sète Méditerranée 2002, présentée en parallèle avec une exposition sur la charpente maritime réalisée par Raymond Dublanc, charpentier de marine, salarié de l’association,  ainsi qu’ une présentation du projet technique de la reprise du chantier, réalisé par un architecte adhérent, Marc Couderc.

Nous remercions Monsieur Jacquelin et La DRAC-LR, Le Conseil Régional, Les archives municipales de Sète, le service de l’urbanisme de la Mairie, la SMNLR, Les archives départementales de Montpellier, Les studios Francis Clément, Antoine De Santis, Arlette Salles, La famille de Damien Aversa, Les amis du comité de quartier de la plagette,

Bibliographie

Bulletin social et d’Etudes scientifiques de Sète
Etude sur Pézenas et Hérault – Alain Degage
Annales du Midi
Extraits du mémoire de DEA d’Isabelle Dubost
Patrimoine maritime en Languedoc – V. Giovanonni
Articles du Midi Libre

Sommaire

Recherches historiques et analyses

XVIIe et XVIIIe siècle : la naissance et l’âge d’or des chantiers navals sétois

Le quartier de la Bordigue,
L’activité portuaire et la construction navale fin XVIIe et XVIIIe siècle

XIXe siècle : Le déclin progressif de la flotte sétoise

L’activité portuaire et la construction navale au XIXe siècle

XXe siècle : l’après-guerre, l’arrivée du moteur et du plastique

La vie sur les chantiers
L’histoire d’un chantier : le chantier Nanou (Antoine De Santis)
Les chantiers du quartier des Pointes
Photos du chantier de la Plagette

Planches photos et annexes

Planche de cartes postales début du XXe siècle
Les chantiers généraux dans les années 1920
Les différentes techniques de sorties et de mises à l’eau dans les chantiers

Les chantiers

Chantier Camarote
Chantiers Candela
Chantiers Stento
Chantiers Aversa
Chantiers plagette

Annexe : travaux de recherches aux Archives Municipales de Sète : Enregistrements des constructeurs, charpentiers, charpentiers de marine et calfats aux impôts de 1705 à 1788