Editorial

Il est un lieu un peu caché, tout au bord de l’étang, un vieux chantier naval, le dernier qui  attire, lorsqu’ils passent à proximité, poètes et artistes, photographes et cinéastes. Dans l’atelier de bois aux planches un peu disjointes, résonne encore souvent le marteau du calfat ou le chant de la scie. C’est ici que sont entretenues et restaurées les barques et nacelles de notre association qui naviguent pour le plaisir ou pour participer aux rassemblements locaux ou régionaux des voiles traditionnelles.
 L’association VLSBT qui occupe ce site et qui le fait vivre, a su, au fil des années, collecter et sauvegarder objets divers, outils et apparaux de pêche, photos et témoignages vidéos constituant la mémoire de la vie maritime locale du siècle dernier. La richesse de ce patrimoine, que nous ont transmis les anciens, nous entendons la faire connaître et la partager avec un public plus nombreux, notamment les plus jeunes qui en sont les héritiers. Nous formons le voeu que navigue encore longtemps, sous le pavillon de notre Association et malgré les coups de tramontane de la modernité, le chantier naval de la  Plagette.

                                                                                                                       

Le Président