Guy BROUET

Dès l’âge d’or des cathédrales, les compagnons « voyageaient la France »*.
Le verbe « Restaurer », premier mot du titre de ce livre fait écho à la devise de ces voyageurs du savoir, ouvriers et apprentis : « Ce qui doit être fait mérite d’être bien fait » car restaurer c’est s’engager.

En charpente navale traditionnelle, restaurer un bateau c’est s’engager à respecter ses règles de conception, ses formes spécifiques, les essences de bois qui constituent sa charpente car il s’agit souvent d’un outil de travail parfaitement adapté aux côtes qu’il fréquente. En cela, la démarche de restauration ne peut être ni considérée ni entreprise comme une simple réparation.

Ainsi les savoir-faire propres à la charpente navale devront s’enrichir de la composante culturelle indispensable pour mener à bien le travail de restauration.

Ce livre vous invite à partager l’histoire de la restauration de Thétis, bussi catalan. Il vous informe sur la démarche mise en œuvre. De la quille aux éléments de gréement et au calcul de la voilure, il livre les raisonnements techniques spécifiques, présente à travers l’exemple les solutions choisies et les modes opératoires. En ce sens il s’agit bien d’un guide. Il vous emmènera de Banyuls à Palamos en passant par l’Escala et le musée maritime de Barcelone. Ce voyage sera votre compagnonnage.

Par sa bibliographie, il vous informera sur les ouvrages de référence, nécessaires pour acquérir les compétences des compagnons charpentiers de marine. Un glossaire des termes techniques vous aidera à acquérir le vocabulaire métier.

Je vous en souhaite bonne lecture.

Guy BROUET

* BARRET et GURGAND,  Ils voyageaient la France, vie et traditions des compagnons du tour de France au XIX siècle.